Les violettes de Toulouse

La Violette de Toulouse, c’est quoi ? C’est un petit bonbon qui devrait vous rappeler votre enfance. À la base, la violette de Toulouse était une fleur. urlÀ l’inverse de la majorité des fleurs, la violette fleurit en hiver, ce qui la rend spéciale. Cultivée dans la zone maraîchère nord de Toulouse dès 1800, cette fleur est devenue un emblème de la ville de Toulouse. Elle représente d’ailleurs la paix, la douceur, le respect et l’amour caché, la violette de Toulouse signifie un amour sincère. Déjà très réputée à cette époque, la violette est mise à l’honneur sous plusieurs formes, c’est à ce moment que va commencer à apparaître le bonbon. Tout d’abord, la fleur fût enrobée de sucre pour décorer les gâteaux, puis petit -à-petit le bonbon s’est formé. violetteÀ cause d’un virus, la violette de Toulouse a été de plus en plus rare, c’est pourquoi aujourd’hui, la production se fait principalement in vitro et est constamment surveillée. La violette est désormais disponible sous forme de liqueur, de confiture, de savon, d’eau de toilette, il y en a pour toutes les envies. Les bonbons sont produits grâce à des fleurs fraîches et sont par la suite cristallisés dans le sucre . La violette de Toulouse est dorénavant disponible sur notre site Internet en sachet de 150 g ou 250 g à partir de 4,60 €.

La Recette des violettes de Toulouse

bonbons-a-la-violette-150g

Connaissez-vous la niniche de Quiberon ?

La jolie sucette qui fait envie aux petits et grands qui se baladent à Quiberon ou à Belle Ile en Mer !

Crée en 1946 à Quiberon, cette sucette vous rappellera votre enfance. Son format tout en longueur lui donne un air spécial et différent des autres sucettes. Fabriqué pour la première fois par la maison   d’Armorine, ce bonbon est apprécié depuis des années par les petits comme par les grands. Primée meilleur bonbon de France, cette sucette bénéficie d’un patrimoine culinaire important.

Etui 10 niniches niniches

Au départ, la Niniche de Quiberon possédait seulement le goût au beurre salé, désormais, elle possède plusieurs goûts pour plaire à tous, une trentaine de parfums différents aux fruits mais également un large choix de goûts caramels (un vingtaine). Vous pouvez donc goûter aux sucettes au chocolat, au lait fraise, au melon, à la prune mais aussi caramel amandes, caramel Grand Marnier ou encore caramel menthe-chocolat. Les parfums aux fruits sont faits à partir d’essence naturelle tandis que pour les parfums au caramel, il s’agit de beurre salé et de lait.

Les Niniches sont confectionnées par des confiseurs au savoir-faire traditionnel, la pâte de la sucette est travaillée à la main et avec des outils également traditionnels comme des chaudrons en cuivre. Chaque Niniche est unique grâce à sa fabrication coutumière.

Vous succombez à l’envie de niniches ? et vous vous demandez comment en trouver ?

Le Goût de nos Régions vous les propose en ligne, les Niniches de Quiberon sont vendues (ici) sur notre site internet 0.70e l’unité et 7.20€ l’étui de 10.

En Bretagne, les niniches de la maison Armorine sont en vente dans la majorité des boutiques de produits régionaux.

En vacance à Quiberon, visitez la boutique de la maison d’Armorine et découvrez également leurs délices au salidou !

Les produits régionaux que nous aimons tant !

Nos régions nous offrent une multitude de produits délicieux. Mais les connaît-on vraiment ? Nous avons l’habitude de les déguster, de les voir sur les étals des boutiques de produits régionaux lorsque nous sommes en vacance. Posons nous la question de leur origine, de leur spécificité.

Ainsi, d’où vient le caramel au beurre salé ? Comment est cultivé le haricot tarbais ? Quels sont les secrets du coquelicot ?

Peu à peu sur ce blog, nous évoquerons les différents produits de nos régions et partirons à la découverte de la niniche de Quiberon, la violette de Toulouse, le safran du Quercy, la coquille St Jacques ou encore le sel de Guérande. Nous avons traités certains de ces produits déjà sur le site internet avant la création de ce blog. C’est à présent sur le blog que nous poursuivrons le tour des produits du terroir.